Sortie sur l’estran avec le CPIE* Iodde

Publié le 12 septembre 2014

Pour ses dix ans, Iodde a proposé des conférences et sorties nature. Samedi 6 septembre, chacun était convié sur l’estran à Chassiron.

Estran de Chassiron

Photo © SM

Une douzaine de personnes étaient présentes, motivées malgré l’heure matinale de ce rendez-vous donné à huit heures pour profiter d’une marée basse de coefficient moyen. C’est à la pointe de Chassiron entre deux écluses à poisson, la Vieille longe et les Jeunes pointes que la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) a accordé une concession scientifique à l’université de La Rochelle entre 2006 et 2010. Ce petit morceau d’estran a permis à Iodde et à différents chercheurs d’y faire un inventaire patrimonial du vivant au résultat presque exhaustif. Ce sont environ 400 espèces différentes, algues et animaux, qui ont été comptabilisées sur le benthique (sur le fond de roches). Plusieurs études ont eu lieu dont une dans le cadre de la pêche à pied et une autre sur les algues locale. Jacques Pigeot, président de Iodde depuis 2010, enseignant chercheur à la retraite en biologie marine à l’université de La Rochelle encadrait la sortie pédagogique. « Une des études portait sur la perturbation du milieu marin par l’activité humaine, explique le scientifique, il peut y avoir 30 % de perte d’espèces par retournement des pierres non remises en place. Mais nous nous sommes aperçu de la bonne santé du milieu qui peut se reconstituer en deux années ». Ce sont les algues qui en sont les indicateurs, toutes comestibles, d’une beauté esthétique telle que le chercheur s’est confectionné un “alguier“ comme d’autres se font des herbiers. Une artiste qui a exposé à la Maison de la pointe proposait même des tableaux créés à partir d’algues. « Un peu plus bas vers le large se trouvent des champs de laminaires, indique Jacques Pigeot, mais nous pouvons y constater la disparition de deux variétés ce qui est une indication du réchauffement de nos eaux. Elles sont encore présentes vers l’île de Ré et plus au nord, ce sont des algues qui aiment l’eau froide ».

Sortie Iodde

Photo © SM

Petits crustacés, vers, gastéropodes, nudibranches, arthropodes, tout ce petit monde à l’abri sous les roches ou les pierres ont permis de découvrir que l’estran est d’une incroyable richesse à l’instar de la Bretagne. Iodde dans sa démarche éducative permet à chacun de s’approprier une connaissance de ce territoire qui apparaît et disparaît deux fois par jour et de penser à en prendre soin.

*Centre permanent d’initiative à l’environnement.

www.iodde.org

Laisser un commentaire