Monotype des pertuis, le projet avance…

Publié le 2 mai 2014

Parmi 5 architectes ce sont les plans de Jean-François Garry qui ont été choisi par les promoteurs du projet.

 Lancé par l’association Patrimoine Naviguant en Charente-Maritime (PNCM) au début de l’année, le projet de construction d’un Monotype des pertuis suit son calendrier (1). La remise des plans qui a eu lieu le 31 mars dernier a permis de choisir un voilier d’aspect traditionnel d’une conception utilisant certains matériaux modernes, le contre-plaqué époxy qui facilite l’entretien. Des 5 plans proposés, un n’était pas abouti, deux furent jugés trop extrêmes et un très compliqué à concevoir. Les plans de Jean-François Garry ont été jugés mieux positionnés sur le projet. Porte parole du projet au sein de PNCM, Jean-François Garenne l’atteste, « l’esprit c’est plus celui du Vaurien ou de la Caravelle plutôt que des beaux vernis, c’est l’utilisation qui en fait l’intérêt ainsi que la facilité d’entretien ». Le bateau choisi sera doux à la navigation grâce à un double bouchain, (forme de la coque), qui facilite aussi la construction. Un ballast central de 220 litres permet d’évoluer en choisissant un comportement sportif s’il est vide ou plus calme s’il est rempli, il est facile à vidanger par gravité ou en navigation avec une pompe manuelle. « Les plans sont actuellement étudiés pour simplifier la construction du prototype et en fixer une méthode, explique Jean-François Garenne, il faut aussi affiner le devis de poids, échantillonner les matériaux et appliquer des données encore théoriques ». Ce qui est actuellement défini, c’est que le voilier sera homologué en catégorie C, c’est à dire navigation jusqu’à force 6 dans une mer de 2 mètres de creux maximum. Pouvant embarquer 4 équipiers, il mesure 17 pieds et a une voilure de 17 m2 (hommage au département), sera dériveur intégral et pourra se poser grâce à deux quilles d’échouage. Il est prévu insubmersible et d’un poids lège de 280 kilos. Le gréement sera en bois de type sloop à houari (voir le dessin), qui a l’avantage de posséder un mât court ne dépassant pas excessivement du tableau arrière une fois celui-ci baissé.

La construction va débuter en mai, en prenant son temps, « afin d’être sûr d’avoir tout éprouvé et de nous conformer au cahier des charges, indique Jean-François Garenne, il se peut que le Monotype des pertuis soit présenté au Grand Pavois en septembre mais nous n’en faisons pas une obligation ».

dessin monotype

 Le futur Monotype des pertuis (dessin d’artiste) © J.F. Garry.

Laisser un commentaire