Des dinosaures sur Oléron

Publé le 9 mai 2014

L’île d’Oléron, outre sa variété de paysages, offre au public amateur de paléontologie et de géologie de passionnantes découvertes.

 C’est à Chassiron que l’amateur de “cailloux“ trouve son bonheur. C’est à cet endroit le plus rocheux de l’île que se trouve une petite falaise dont les strates renseignent sur la configuration particulière de la côte atlantique née il y a plus de 150 millions d’années, époque où l’océan se crée par la dérive des continents. Dominique Abit, passionné de paléontologie depuis l’enfance a créé Dinoléron une association qui lui permet de partager ce qu’il connaît de la pointe de Chassiron. « J’ai une formation de géologue que j’ai poursuivi à La Rochelle, mais que je n’ai pas conclu par un diplôme, explique t-il, à l’époque l’opportunité de prendre le poste de directeur du site de Chassiron m’a permis de travailler dans un lieu que j’aime et connaît bien ».

Dinoléron

Dominique Abit (debout au centre) partage sa passion avec le public © S.M.

Ce paléontologue très éclairé offre son temps aux scientifiques pour faire des recherches très pointues comme au cours d’un chantier de fouilles qui a eu lieu en 2011 où plusieurs tonnes de sables et graviers ont été tamisés sous des loupes binoculaires pour y trouver des dents de dinosaure, des fossiles de mâchoires et d’écailles de poissons, d’os de ptérosaure, ancêtres des reptiles volants. « Ici à Chassiron nous trouvons de petits fossiles qui sont de grande qualité, déclare Dominique Abit, le site est riche mais connu surtout par les chercheurs spécialistes ». Les fossiles trouvés par les amateurs sont surtout les gros comme les ammonites ou les coquillages fossilisés. L’extraction est interdite aux amateurs et seul le ramassage est autorisé. Ainsi pour sensibiliser le public à sa passion, Dominique Abit propose t-il des sorties gratuites de découverte du site à raison de trois ou quatre par an pour des groupes d’environ vingt personnes.

www.dinoleron.fr

Laisser un commentaire