Un nouveau bateau au Yacht club d’Oléron

Édité le 24 avril

Le club de voile de la pointe nord de l’île étend son offre nautique avec l’acquisition d’une unité habitable de compétition.

À 56 ans, le Yacht club d’Oléron situé entre le port de plaisance de Saint-Denis et la plage de la Boirie, initialement baptisé Yacht club océan a changé de nom il y a quelques années dans le but de s’ancrer sur le territoire et en devenir le club de voile de référence. L’acquisition de cette nouvelle unité, un Sun fast 3200, va permettre au club de proposer une continuité aux adhérents qui sortiront du dériveur ou autres supports. « Il nous manquait le bateau qui puisse accueillir adultes et adolescents, indique Patrick Treussart président du club, l’objectif étant de créer une école de sport avec pour but la participation à des régates ». Baptisé dimanche 19 au champagne bio, Zéphyr a pour marraine Alice Pereira, sept ans, benjamine du club qui navigue toute l’année. « Nous voyons une progression de nos adhérents, explique Patrick Tressart, avec un budget bien contenu, nous pouvons aussi envisager le renouvellement du parc de dériveurs et le développement de l’habitable dont le Sun fast 3200 est la première pierre ». Une école de sport créée dans le but de faire naviguer les adhérents sur les différents plans d’eau des pertuis ou même plus loin.

Zéphyr, le Sun fast 3200 baptisé par Patrick Treussart et sa petite marraine Alice Pereira. © S.M.

Zéphyr, le Sun fast 3200 baptisé par Patrick Treussart et sa petite marraine Alice Pereira. © S.M.

Dès cette saison, le voilier a inscrit à son programme des régates comme le tour de l’île de ré, de l’île d’Yeu et une régate à La Rochelle. Jean-Michel Massé maire de Saint-Denis invité au baptême a pour sa part « trouvé culoté d’inaugurer un bateau le jour du départ de l’Hermione, mais qu’en dehors de la boutade [je] souhaite que ce bateau fasse parler de la mer et de Saint-Denis en ne perdant pas trop les régates puisque le nom de la commune est inscrit en gros sur la coque ». Le voilier acheté 130 000 € en LOA, (location avec option d’achat), est entièrement financé par le club ce que le maire a souligné car « il est rare qu’une association ne fasse pas de demande de subvention ». Patrick Treussart est conscient avec cet achat de participer à la notoriété de Saint-Denis, qu’il est un complément au port et aux activités de la commune.

Laisser un commentaire